ASBL Education&Famille

LES NOUVELLES FORMATIONS de l'ASBL "Education et Famille" proposées par les
FONDATEURS DU CREAS, J.-P. POURTOIS et H. DESMET
 

boris cyrulnikLes conférences de Boris Cyrulnik d'octobre 2020

L'ASBL Education et Famille a le plaisir d'accueillir le Professeur Cyrulnik en octobre 2020.

Vous trouverez, ci-dessous, toutes les informations concernant les séminaires.

Visioconférence


Dorénavant, la plupart de nos séminaires pourront être suivis soit en présentiel, soit à distance (webinaire). Un tutoriel vidéo d'assistance est à votre disposition.

Comment procéder pour s'inscrire ? 3 possibilités

 

  1. En ligne avec notre espace membres
  2. Par email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  3. Par téléphone : 065 / 37 31 09 - 065 / 37 31 10

Le 21 octobre 2020

  1. Soirée

Informations

Séminaire : 1488
Localisation : UMons, Avenue du Champ de Mars, 8, Amphithéâtre Van Gogh 
Afficher la carte
Désignation : Rebondir après un fracas
PAF : 10 €
Horaire : De 20h00 à 22h00

visioPossibilité de webinaire

Résumé

La notion de traumatisme a été difficile à penser. Lorsque quelqu’un souffrait après une guerre ou un événement fracassant, on l’expliquait par une possession ou un péché. Depuis les années 1980, on cherche à comprendre comment une personne traumatisée peut se remettre à vivre le mieux possible. Ce qui constitue la définition de la résilience la plus simple qui soit. En revanche, les facteurs de résilience qui permettent la reprise d’un nouveau développement sont neurologiques, affectifs, psychologiques et socio-culturels, ce qui implique une recherche scientifique pluri-disciplinaire.

Le 22 octobre 2020

  1. Matin
  2. Après-midi
  3. Soirée

Informations

Séminaire : 1461 
Localisation : UMons, Place Warocqué, 17 Salle Académique
Afficher la carte
Désignation : Cerveaux et cultures
PRIX : 20 €
Horaire : De 9h00 à 12h00

visi80Possibilité de webinaire

Résumé

Le cerveau n’est plus coupé du monde, dans sa boîte crânienne. Au contraire, la neuro-imagerie photographie comment le cerveau est devenu le principal organe de la relation. Il est constamment sculpté par les pressions du milieu. La moindre relation modifie les sécrétions neuro-endocriniennes. Le cerveau, au cours de son développement prend une forme anatomique qui, en sélectionnant les informations, donne des formes différentes du monde qu’il perçoit et appelle vérité.

Informations

Séminaire: 1462 
Localisation : UMons, Place Warocqué, 17 Salle Académique
Afficher la carte
Désignation : Douleur et souffrance
PRIX : 20 €
Horaire  : De 13h30 à 16h00

visi80Possibilité de webinaire

Résumé

Les voies de la douleur sont les mêmes chez tous les mammifères. Quand une agression mécanique, thermique ou chimique stimule les voies neuronales, elles transportent cette information jusqu’au thalamus qui l’oriente vers les hémisphères. Mais cette zone du cortex est circuitée différemment selon les conditions développementales et le contexte affectif. Une même information douloureuse peut ainsi être modifiée par une éducation renforçante ou vulnérabilisante, un contexte sécurisant ou angoissant.

Informations

Séminaire: 1489
Localisation : UMons, Avenue du Champ de Mars, 8, Amphithéâtre Marie Curie
Afficher la carte
Désignation : L'homme est-il un animal comme les autres ?
PRIX : GRATUIT
Horaire  : De 18h00 à 20h00

visi80 n Possibilité de webinaire

Résumé

Tous les êtres humains sont issus de la fusion de deux cellules sexuelles, ce qui donne un bénéfice adaptatif. Puis nous devenons des mammifères aquatiques car, pendant neuf mois, nous baignons dans un liquide amniotique et percevons le monde avec des branchies. Après la naissance, au cours des interactions précoces, nous avons besoin de lait pour survivre et d’affectivité pour être sécurisés. Mais dès que nous débarquons dans le monde aérien, notre cerveau façonné par le milieu est préparé à transformer les sons en phonèmes dont l’association donnera des mots.

Dès lors, nous quittons le monde de la biologie pour entrer dans celui des représentations verbales et des récits. Quand nous habitons les récits que nous inventons, notre cerveau et notre biologie sont structurés par la culture que nous avons inventée.

Le 23 octobre 2020

  1. Matin
  2. Midi

Informations

Séminaire: 1463 
Localisation : UMons, Place Warocqué, 17 Salle Académique
Afficher la carte
Désignation : Théorie de l'esprit
PRIX : 20 €
Horaire : De 8h30 à 10h30

visi80Possibilité en webinaire

Résumé

Cette théorie, inspirée par le monde animal, nous aide à se demander si un être vivant perçoit les émotions des autres, imagine les intentions des autres, et se représente leurs représentations. Le développement continu de notre cerveau permet de vivre dans un monde de plus en plus décontextualisé. La parole s’organise comme une sonorité convenue, mise là pour représenter quelque chose d’impossible à percevoir. Nous pouvons alors souffrir d’un événement représenté, passé ou à venir, mais représenté par le récit. Cette aptitude à construire un monde verbal est une merveille, à la source de la transcendance et des œuvres d’art, mais c’est aussi une horreur à la source des guerres, des délires et des guerres de croyances.

Informations

Séminaire : 1464 
Localisation : UMons, Place Warocqué, 17 Salle Académique
Afficher la carte
Désignation : Pourquoi écrire... résilience narrative
PRIX : 20 €
Horaire : De 11h00 à 13h00

visi80Possibilité en webinaire

Résumé

L’homme est sur terre depuis trois millions d’années. Il parle depuis 300.000 ans et écrit depuis 4000 ans. La parole parlée possède un effet interactif qui explique pourquoi celui qui écoute participe au discours de celui qui parle. La parole écrite nécessite une plongée dans le monde intime adressée au lecteur imaginaire.

Le calculi inventé à Sumer (Irak aujourd’hui) est une écriture sur un bloc d’argile qui donne une existence matérielle aux mots écrits. On écrivait sur des parchemins, mais dés que la pâte à papier a été inventée et dés que l’imprimerie a permis de fabriquer des livres, le partage du savoir est devenu un chemin vers la démocratie, alors que le monopole du savoir est une arme de l’esprit totalitaire.